Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2006 3 13 /12 /décembre /2006 10:45
Les Editions du Ricochet

Nous sommes à Nice, en plein centre-ville. Dans un bel immeuble bourgeois se trouve la maison d'édition de Marguerite Tiberti : les Edition du Ricochet. Quel drôle de nom pour un éditeur me direz-vous. Mais souvenons-nous : qu'est-ce que le ricochet ? C'est un jeu auquel nous jouions enfants, dont le but est de faire rebondir sur l'eau le plus de fois possible un caillou plat. Et nous voilà à la bonne rubrique, celle de l'enfance. En effet, les Editions du Ricochet publient des ouvrages pour la jeunesse, dont les livres sont tout autant consultés par les adultes avec un plaisir certain.

Partons du commencement de la vie. Les tout-petits ont leur collection, celle des Bouées du Ricochet. Ici le texte est court et illustré d'images que l'enfant associe facilement aux mots. Le coffret des 4 Couleurs de Malou Ravella et Marianne Barcilon, par exemple, regroupe quatre petits livres illustrant le jaune, le rouge, le vert et le bleu, qui permettent à l'enfant de comprendre le sens de ces mots, d'abord à l'oral puis à l'écrit si l'on veut. Même un peu plus tard, vers trois ou quatre ans, ces livres peuvent constituer un point de départ de jeu éducatif avec l'enfant. On peut jouer à : « qu'est-ce qu'on retrouve de Jaune Kajou dans la chambre / la cuisine / le jardin... ? » Ainsi, l'enfant apprend à repérer quels objets sont de telle ou telle couleur, ce qui peut être un début dans l'appréhension de son environnement. L'adulte qui lit ce livre sera lui aussi touché par l'imaginaire enfantin qui se dégage des aquarelles de Marianne Barcilon, et amusé par ses « bébés-choses » (bébé-citron, bébé-épinard, bébé-coquillage...). Cette dessinatrice a également illustré l'une des dernières parutions du Ricochet, Mon petit baluchon, avec ce même monde naïf, dans lequel reviennent  ces bébés aux sourires espiègles. Cet ouvrage, destiné à la même classe d'âge que les Bouées, décrit ce dont un enfant a besoin pour grandir : un pyjama, du lait au parfum de Maman, mais aussi des mains qui le guident et de la paix dans le monde. Ainsi équipé, le bébé peut naître et grandir en toute sérénité.

Un peu plus grand, l'enfant aime feuilleter seul ses livres, pour regarder les images. Il a encore évidemment besoin qu'un adulte lui lise le texte, mais souvent il aime se raconter ses propres histoires en fonction des dessins. Le Réveil de Nadia Roman et Pascal Vilcollet est alors parfait pour cela. Les illustrations sont simples mais minutieusement travaillées, et invitent à l'imagination car l'illustrateur a créé un véritable univers à hauteur d'enfant, dans lequel tout n'est pas forcément visible et paraît bien grand à cause de la petite taille du héros. Il faut alors inventer le reste de son environnement. La technique utilisée participe elle aussi à la création de cette ambiance enfantine. En effet, comme lorsque nous étions petits, l'auteur dessine et colorie à grands coups de crayons de couleurs largement discernables. Ce livre est l'un de mes coups de coeur, car en plus de la beauté du dessin, le texte de Nadia Roman résonne en nous et nous ramène immédiatement avec nostalgie à ces dimanches matins, où comme le héros, nous hésitions à réveiller nos parents. Quelle allait être leur réaction ? Ne risquions-nous pas d'avoir pour toute réponse un grognement au lieu du câlin tant espéré ? Les parents qui liront ce livre à leurs enfants sauront exactement de quoi je parle, puisque chaque famille passe par ces matins-là.
Les Editions du Ricochet ont aussi plusieurs collections pour des enfants plus âgés. Les Flibustiers regroupent quatre livres aidant à l'apprentissage des maths, avec L'Automath d'Olivier Grébille et Alain Roman, ainsi qu'à celui de la lecture par un phonèmecédaire, avec Le Faunographe de Stéphanie Heendrickxen, Christiane Garel et Marguerite Tiberti. Qu'est-ce qu'un phonèmecédaire ? Voilà un mot bien compliqué, qui désigne en fait simplement un classement des sons et non des lettres. Au lieu d'avoir une liste bien terne du type : « A comme Arbre, B comme Bateau etc.», les auteurs ont fait de petits portraits d'animaux fantastiques, auxquels correspond chaque fois un son. On a par exemple l'histoire de la lainophe, extrêmement fière de ses chaussettes et qui permet donc l'apprentissage du son [è], ou encore celle du mirandal amateur d'émotion qui traite du son [m]. Les deux autres ouvrages de la collection sont Le Scriptophone de Nadia Roman et Cat Caroff, qui aborde la question des homophones, et Le Lunlunoscope de Véronique Massenot et Alain Roman, dans lequel on s'intéresse au genre des mots. Chacun de ces livres comporte un cahier d'activités, qui, plus qu'un cahier d'exercices, est une invite à découvrir par soi-même le monde des mots et celui des nombres, et de tout ce que l'on peut faire avec : écrire des histoires avec les mots ; additionner, soustraire et multiplier les nombres.

Maintenant que l'enfant sait lire et a un vocabulaire bien élargi grâce à la collection des Flibustiers, les Editions du Ricochet lui propose une collection de poésie baptisée Les Alizés.  On trouve dans cette collection Mine de Trombines : une galerie de portraits traités sur le mode du burlesque, où les copines se refilent la scarlatine, où Esther, la bibliothécaire ressemble à une montgolfière, et où Marjolaine se transforme en baleine. Dans le même registre, on a Zoofolies : un recueil de fables où il est question de girafe devenant star, d'otarie prenant la clé des champs et d'hippopotame dansant le hip hop, tout cela en vers bien entendu. Enfin Balarimes, ou le bal des animaux en folie et en quatrains, complète Les Alizés.
Il faut souligner qu'en plus de cette collection entièrement dédiée à la poésie, on remarque dans chacun des livres édités au Ricochet un souci du rythme et de la rime. On notera aussi l'étendue du vocabulaire employé car les auteurs associent souvent des mots tout à fait courants à d'autres plus rares, sans toutefois compliquer la lecture car le contexte aide à la compréhension. L'enfant enrichit donc son vocabulaire facilement et sans même y penser. Par ailleurs, certains livres initient l'enfant à des concepts « d'adultes ». Je pense par exemple à Jour de vote à Sabana, où comme le titre l'indique, le sujet est l'élection d'un chef. Ce thème est assez sérieux, mais traité avec beaucoup d'humour et rendu accessible aux plus petits, grâce à la fois à la plume de Sandrine Dumas Roy et aux illustrations de Bruno Robert. Très jeune, l'enfant se frotte donc à cette notion et cela l'aide dans son apprentissage du fonctionnement de notre société.

Cette idée de l'apprentissage en douceur et avec plaisir semble finalement être le but bien précis que s'est fixé l'éditrice. On retrouve dans chacun des livres du Ricochet un élément nouveau pour l'enfant qui l'aide dans son apprentissage du monde, que ce soit la langue qui nous permet à tous de communiquer, ou l'initiation aux règles de la société. Aux Editions du Ricochet, la lecture ne fait pas que nous divertir, elle nous instruit, et ajoutons que cette instruction est valable pour tous et à tout âge.

Marenka Ledoux


Ouvrages cités :
Le coffret des 4 Couleurs (Vert Zabou ; Rouge Thildou ; Bleu Linou ; Jaune Kajou), Malou Ravella et Marianne Barcilon
Mon petit baluchon, Véronique Massenot et Marianne Barcilon
Le Réveil, Nadia Roman et Pascal Vilcollet
Le Faunographe, Stéphanie Heendrickxen, Christiane Garel et Marguerite Tiberti (cahier d'activités par Jean Secondino)
L'Automath, Olivier Grébille et Alain Roman (cahier d'activités par Karine Lotigie)
Le Scriptophone, Nadia Roman et Cat Caroff (cahier d'activités par Nadia Roman)
Le Lunlunoscope, Véronique Massenot et Alain Roman
Mine de Trombines, Myriam Picard et Valérie Dumas
Zoofolies, Brigitte Vaultier et Kerso
Balarimes, Brigitte Vaultier et Kerso
Jour de vote à Sabana, Sandrine Dumas Roy et Bruno Robert

Partager cet article

Repost 0
Published by Marenka Ledoux - dans Sur les Editions
commenter cet article

commentaires