Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2007 1 19 /03 /mars /2007 16:25
Odilon est un petit campagnol contrarié. Il veut voler ! voyager ! aller d’aventures en découvertes. Mais aussitôt décollés, ses engins piquent du nez et il ne peut s’évader… que par la pensée !
…Jusqu’à sa rencontre avec Marinette la cigogne. Celle-ci va lui permettre d’accéder à son désir. Les récits de Marinette emportent Odilon vers l’Afrique, puis elle l’emmène faire un petit tour alentour ! Enfin au moment de la migration Odilon fin prêt part avec les cigognes traverser les océans. Mais, avec les cigognes, il reviendra au printemps. À travers une histoire toute simple, Laurence Cleyet-Merle invite le jeune lecteur à se délecter de son désir d’ailleurs, elle le rassure : tout seul c’est difficile mais un jour une rencontre l’aidera à prendre son envol. Il découvrira le merveilleux de l’ailleurs, de l’inconnu, quittera ses copains (sa famille…) mais pourra revenir partager ce qu’il a découvert. Car découvrir le monde pour de vrai fait évidemment grandir !
Odilon est un compagnon de voyage intelligent qui légitime le désir de partir, parce qu’il souffle aux enfants qu’émancipation n’implique pas rupture.
La prochaine aventure d’Odilon est déjà en préparation.
Dès 6 ans


  Retour au catalogue                                                                      Nos bonnes pages ici


Laurence Cleyet-Merle
2005
30 x 30 cm, 36 pages
14,20 €
ISBN 2-911013-72-7

Partager cet article

Repost 0
Published by Alice de Forges et Marenka Ledoux - dans Nos livres
commenter cet article

commentaires

Erwan Paitel 07/11/2008 22:02

Très chère édition du Ricochet,Très très chère Madame Cleyet-Merle,Un immense merci de la part d'un père totalement émerveillé par son désormais grand Maxime (et oui... 3 ans déjà!) et votre merveilleuse aventure d'Odilon. Ce livre l'a totalement envouté. Nous lui lisons chaque soir avant de s'endormir depuis maintenant 3 semaines, et non seulement aucune lassitude ne s'est emparée de moi ou de sa maman tellement cette histoire est magnifique, mais notre bonheur s'est encore accentué lorsque maxime a décidé de nous la "lire". Il l'a totalement mémorisée en phonétique, et nous fait un spectacle ô combien merveilleux des passages drôles ou émouvants... Merci à vous de notre part, et j'entends bien vite feuilleter quelques uns de vos autres ouvrages dans les meilleurs délais.Avec toute mon estime et mon admiration.Erwan Paitel