Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2007 5 26 /01 /janvier /2007 17:20

Et si déjà, le soir, quand ils sont encore à naître, blottis dans le ventre de maman, on leur lisait des histoires… ?

C'est sûr : ils nous entendraient. On prépare bien leur chambre, leur petit trousseau, alors pourquoi ne pas partager de délicieux moments de littérature ? Partager avec eux nos lectures ou déjà leur lire les livres qu'on leur destine.

Confortablement installés pour se reposer ou en faisant les pitres pour s'amuser.
Quels livres ? on ne connaît pas leurs goûts… Et alors, on connaît les nôtres ! pourquoi ne pas les leur faire connaître, comme on leur fait déjà couramment connaître nos goûts musicaux et comme on leur fait déjà entendre nos conversations.

On ne sait pas ce qu'ils en retiendront ? Peu importe, c'est déjà leur affaire et il ne s'agit pas de partager des obligations mais du plaisir.
Très vite, peu après la naissance, montrons-leur des albums, feuilletons-les avec eux.
D'abord en silence pour leur laisser le temps du monologue intérieur.
Puis leur lire l'histoire, telle quelle a été écrite par l'auteur, sans commentaires ni explications.
Ce qu'ils reçoivent ? Encore une fois c'est d'abord leur affaire. Nous, mettons-nous en position de leur laisser la place.
La place pour investir personnellement ce qu'on leur propose.
Laissons-leur du temps, le temps d'élaborer.
Laissons libre leur espace de projection et d'identification.
Ensuite peut commencer le moment de la conversation : celui où les adultes lecteurs reviennent sur les images et le texte en posant leurs commentaires et en prêtant attention aux réactions de l'enfant.

C'est une expérience vécue il y a quelques mois avec les bébés lecteurs de la bibliothèque de Mouans Sartoux. Désorientés, les tout-petits ? Non. Les adultes accompagnant ? Un peu… un peu beaucoup même. Mais nous nous sommes quittés avec la conviction que la gratuité du moment de lecture est un apport considérable. Trop beau pour être vrai ? Tandis que nous discutions, une petite, à qui l'on ne demandait rien, s'est levée et a fait ses tout premiers pas pour aller vers un livre.
Quels livres choisir ? Bien sûr ceux qu'on a envie de manipuler, ceux qui viennent bien dans la voix, ceux qui nous "parlent". Mais surtout ceux qui portent cette part d'implicite dans le texte et l'image, sans lequel il n'y a pas de vraie littérature ni de vraie création artistique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marguerite Tiberti - dans Animations
commenter cet article

commentaires