Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2007 2 18 /09 /septembre /2007 13:00
La poésie au Ricochet 

Aux Editions, la poésie est une manière originale de travailler un texte, de l'étudier, de bien l'analyser. Elle titille l'imaginaire, apporte des éléments déclencheurs de créations, met des cerveaux en ébullition...
Quand ça chauffe c'est bon !
On explore des contrées encore un peu mystérieuses : l'art du langage poétique, sa capacité à nous « sortir » du langage ordinaire standard, du sujet-verbe-complément, pour nous emmener vers l'apprentissage de nouveaux mots plus élaborés, mais également vers des ressentis, faisant appel à l'expérience et aux sens . Grâce à ce langage, elle touche d'autant plus la sensibilité de ses lecteurs. De vrais atouts  pour enseigner le langage aux enfants, suscitant leur réflexion, leur fantaisie, le partage de leur expérience et la découverte de leur sensibilité.
Ainsi, même si, comme le dit Baudelaire, « la poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même », on soutiendra tout de même qu'elle ne peut être reléguée au simple rang d'activité futile et sans grand intérêt... n'est-ce pas bel et bien une expérience fondamentale de liberté ?

Aux Editions, la poésie a sa place dans la collection « les Alizés du Ricochet », et la dernière nouveauté
"Attrap'mois" vient étoffer le genre d'un cinquième ouvrage.
Chaque album poétique a une identité bien marquée et charismatique, accompagnée d'illustrations originales et pleines de fantaisie. Jeux de langue, personnages burlesques, dynamiques et amusants : une otarie un brin tarée, à côté d'un macaque asthmatique et insomniaque, qui fredonne des musiques thérapeutiques (
Zoofolies).
On y découvre également les différents registres de la poésie : lyrique, comique, épique et fantastique... dans «
Mine de trombines », Marjolaine  a de la peine, car Germaine la vilaine, l'a transformée en baleine plutôt qu'en sirène... ou bien la Mère Ferrari, fâchée après une souris qui a fait pipi sur le tapis de  sa confiserie...
N'oublions pas des histoires d'amour et des faits de société, qui alimentent aussi notre grin de poésie... de la poésie engagée, comme «
le Jardin des reines », où la Reine de Saba et la Reine des Gypses font la grève des Reines afin de militer pour la Paix, suivies de près par la Reine Mariette IV, également gréviste, parce qu'elle ne supporte plus de devoir laver toute seule ses cent culottes !
Au passage elles nous brocardent : "
dépenser c'est vraiment trop bien, surtout quand on a besoin de rien!" nouveau slogan du gouvernement, impressionnant non ?

La poésie pour les enfants, lorsqu'elle est bien soutenue par ses images, suscite encore plus de sens et d'intérêt. C'est ce que développe
Attrap'mois, où les mois et les saisons ne sont plus reléguées au simple rang de nature morte. Les feuilles des arbres vivent et défilent au rythme du temps et du texte. En été, elles sirotent un cocktail au bord d'une piscine improvisée, portent des bikinis vraiment rikiki, mais elles sortent vite leur pullover quand vient l'hiver, et leur parapluie quand tombe la pluie...
Tout un univers particulier, minutieusement dessiné, où l'enfant peut observer avec attention le petit monde enchanté des feuilles et la véritable poésie d'une saison.

A suivre...

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphanie - dans Infos
commenter cet article

commentaires