Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 15:22

C’est la rentrée ! A cette occasion, nous consacrons un article
à ces courageux écoliers qui reprennent le chemin des salles de classe.
Bientôt, les nouveautés des Editions du Ricochet feront elles aussi leur rentrée !

 

Quand les albums du Ricochet rencontrent
l’imagination foisonnante et le talent des enfants…

 

« La petite fabrique de mots »
Joli nom pour l’atelier d’écriture, dirigé par Natacha Sels,
en partenariat avec la librairie L’Amandier à Puteaux.

Avec complicité, elle fait découvrir aux enfants des albums inédits, de nouveaux auteurs… puis elle leur propose de prendre la plume et de laisser glisser leur imagination jusqu’au bout de leurs doigts. Un thème lancé, qui évoque l’album qui vient d’être découvert, et les voilà partis !

Puis vient l’heure d’empoigner son pinceau et de donner vie à son histoire par de belles illustrations…

 

Pour son atelier, Natacha Sels a choisi deux ouvrages des Editions du Ricochet à faire découvrir à ses élèves : C’est moi la plus verte et La Colère d’Albert. Elle a eu la gentillesse de nous faire parvenir les malicieux textes écrits par ses six écrivaines en herbe. Amusants, bondissants, rêveurs et fantaisistes… ils nous ont charmé par leur fraîcheur et leur simplicité.

Un grand bravo à  Caroline, Alexandra, Soraya, Chaineze, Aliénor et Héloïse
pour leur imagination débordante !

 

Les textes illustrés de nos petites écrivaines :

« Amour impossible, la rencontre entre un poisson et un pélican » d’Alexandra

« Le Milieu » d’Aliénor

« L’Amour impossible » de Caroline

« L’Eau et son ami » de Héloïse

« Le Seau magique » de Soraya

 

 

Atelier d’écriture « La petite fabrique de mots », pour vos enfants de 7 à 8 ans et de 9 à 11 ans.

Contact : lapetitefabriquedesmots@yahoo.fr

 

Pour mémoire,
vous pouvez également
visionner et télécharger
les fiches pédagogiques de
C'est moi la plus verte et La Colère d'Albert
Repost 0
Published by Ricochet - dans Ateliers d'Ecriture
commenter cet article
26 février 2008 2 26 /02 /février /2008 11:15
Bonjour !
Nous vous proposons un jeu-concours:

Dans L'Ogrionne Anorexique, de Christian Poslaniec et Pef, Adélaïde donne a son amoureux quatre épreuves, quatre quêtes, pour qu'elle puisse retrouver l'appétit. Il doit Ferrer la licorne, Amidonner la chemise de la sorcière, Intimider le Diable des rochers et Maîtriser le dragon déglingué.
Vous avez bien entendu remarqué que chaque épreuve commence par des majuscules qui forment le mot F.A.I.M.
Je vous propose donc de trouver vous aussi des épreuves formant le mot "faim" que vous donneriez à votre petit(e) ami(e) pour qu'il vous redonne de l'appétit (miam!).
Bien sur, vous ferez preuve d'humour .

Le meilleur d'entre vous gagnera un exemplaire de L'Ogrionne Anorexique,
Vous pouvez envoyer vos textes par mail ou les poster simplement en commentaire sur cet article.
Vous avez jusqu'au 20 avril 2008.

Avec une pensée particulière pour Jean-Bernard Pouy…

Repost 0
31 décembre 2006 7 31 /12 /décembre /2006 12:40
Scarlatine est une vieille sorcière très moche qui a près de 365 ans. Son visage est plein de boutons, c'est bien pour cela que ses parents l'ont affublée de son drôle de nom. Elle a deux petits yeux ronds et noirs, sa bouche en forme de croissant de lune est plantée de dents pas très propres. Scarlatine est petite et maigre, ses vilains cheveux sont noirs, hirsutes, secs et cassants comme de la paille. D'énormes boutons se sont installés sur son gros nez crochu. Scarlatine est méchante et bien malpolie Elle utilise les enfants pour améliorer ses diverses potions, ou bien elle les sert en plat de résistance à ses deux animaux de compagnie, Crocki et Croco, deux magnifiques crocodiles. En survolant une école, elle aperçoit Chichouette Ajout et Jacques Troven. Soit une petite fille de trois ans, brune aux yeux verts, et un petit garçon de cinq ans, sportif aux yeux bleus. Chichouette est une petite maligne, pas très sage. Un jour, elle a fait une bêtise, une grosse bêtise. Elle a tout jeté par terre dans sa chambre : ses habits, sa robe, son collant, ses jouets, ses peluches et son tableau.  Elle a même dit à sa maman qu'elle avait mal aux lèvres pour pouvoir se passer du rouge à lèvres. Elle va souvent regarder la télévision chez sa grand-mère le dimanche après-midi. Jacques Troven est roux, plutôt grand, très poli et tout le monde le trouve chouette. Il sait faire du miel et a un très beau téléphone. Il habite dans un endroit souvent ensoleillé. Son livre préféré est un livre composé de très belles images et d'une magnifique histoire. Scarlatine décide de se saisir des deux copains pour Crocki et Croco. Quel pauvre destin pour les pauvres petits ! Effrayés, ils essaient de s'échapper, mais trop tard ! Scarlatine les attrape avec une force terrible et les ramène chez elle dans son manoir. Entre les griffes de la sorcière, Chichouette se dit qu'elle aimerait bien avoir dans sa poche un des couteaux de son papa. Jacques est triste en pensant qu'il ne va plus voir ses amis. Déjà, les enfants imaginent la façon dont ils vont pouvoir s'enfuir. La fillette est mince, elle pourrait se glisser entre deux barreaux de la cage et, sur la pointe des pieds, aller voler la clef à Scarlatine pour libérer Jacques. Les animaux affamés s'approchent de Scarlatine qui vient d'atterrir.
Elle leur offre le pauvre petit Jacques, bien effrayé à l'idée d'être digéré par un crocodile ! Pendant que la sulfureuse sorcière dépose l'enfant, Chichouette en profite pour s'éclipser et se percher au sommet d'un arbre. La sorcière ne la voit même pas ! Quant à Jacques, il réussit aussi à se tirer des griffes de Crocki et Croco, et grimpe très rapidement rejoindre son amie.  Scarlatine, elle, est prise à son propre piège et dévorée toute crue par Crocki et Croco. C'est comme cela que l'on n'entendra plus jamais parler de l'épouvantable sorcière maléfique, Scarlatine !!!!

Lisa aidée par Kevin pour Jacques et Solène pour Chichouette

Correspond à "Ecritures pas sages"

Repost 0
Published by Marguerite Tiberti - dans Ateliers d'Ecriture
commenter cet article
31 décembre 2006 7 31 /12 /décembre /2006 12:37
Galerine et Lucile sont amies. Elles vont acheter un chat au refuge de la S.P.A. Le problème, c'est qu'elles veulent le même chat. Alors elles se disputent. Une semaine plus tard, Lucile trouve l'idée de construire une cabane pour le chat au milieu des deux maisons. Un jour, « Pattes noires » disparaît. Elles le cherchent partout, longtemps, longtemps, longtemps.
Elles grimpent sur une montagne quand, soudain, elles tombent dans un piège. Des petites branches et des feuilles cachaient un trou ; un trou au fonds duquel elles se trouvent nez à nez avec le chat, enfermé dans une cage. Elles vont pour le délivrer quand surgit le kidnappeur. Il attaque Galerine. Pour la sauver Lucile donne un formidable coup sur la tête du méchant bonhomme avec un gros bâton de bois. Mais celui-ci se relève ; alors le chat entre en action et on découvre qu'il est magicien. Il se transforme en serpent et fait tomber le kidnappeur encore une fois. Le chat utilise un autre de ses pouvoirs, il s'envole avec les deux amies et les ramène chez elles. Galerine propose alors à Lucille d'habiter avec elle, comme cela, elles ne se disputeront plus pour savoir qui aura le chat. Quant au kidnappeur, il habite maintenant dans un immeuble, dans une ville dont il a oublié le nom. Car, après tous ces coups sur la tête, il est devenu amnésique. En fait, il s'appelle Jean Foret, il a 44 ans, il est grand, ses yeux sont noirs, et il vit maintenant avec sa fille Laurence.

Tania, Ornella, Amélia et Guillaume

Correspond à "Ecritures pas sages"
Repost 0
Published by Marguerite Tiberti - dans Ateliers d'Ecriture
commenter cet article
13 décembre 2006 3 13 /12 /décembre /2006 15:33
Auteures : Françoise Laurent, Christiane Quadri, Catherine Romano, Nanou Crochemore, Marina Letizi et Magali Massiera.

Tenues blanches

pour Azur-Ville

10 euros
14 x 20,5 cm
168 pages
ISBN : 978-2-911013-97-2
EAN : 9782911013973

Les urgences de 2050 racontées
 par des hospitalières d'aujourd'hui

Nous sommes en 2050 et l'environnement est devenu entièrement électronique. Chaque nouveau-né se voit greffer une puce Vital qui contient tout son dossier médical, ainsi qu'un GPS pour pouvoir tout au long de sa vie être localisé. Sur fond de trafic d'organes, des destins se croisent, tous reliés par un jeune et fragile amnésique. Une bénévole qui aide à l'hôpital s'imagine qu'il est son fils disparu quinze ans, les médecins s'arrachent les cheveux à tenter de découvrir son histoire afin de savoir ce qu'elle camoufle, et il est aimé par une anorexique, personnage-clé du roman puisque c'est elle qui mène l'enquête sur ce trafic.
Un personnage pour chaque chapitre, un style pour chaque personnage : l'anorexique, révoltée contre la vie et contre le genre humain, s'exprime dans un langage cru. A propos d'un repas qu'on l'a obligée à terminer : "Baah ! C'est dégueulasse ! J'ai dû tout manger ! Avec cette conne de Marie-Ange qui me surveillait !"(p. 37) Mais on trouve aussi des propos très "midinette", surtout quand ils sont tenus par une psychologue de trente ans, rondouillarde et binoclarde : "Oh Rob, si vous saviez ! Je suis là pour vous uniquement !"(p. 143) Et à côté de ça, on a des personnages très carrés, limite froids, qui au travail écartent tout sentiment. C'est le cas de Violette Penseur, qui à part des soins qu'elle prescrit, est incapable de parler avec les autres, patients ou soignants. Ces différents styles d'écriture, qui soulignent parfaitement les différents caractères que l'on retrouve dans le genre humain, font toute la force de ce roman, et toute sa qualité.

LES AUTEURES : Rédigé en atelier d'écriture avec le personnel soignant de l'hôpital Saint Roch de Nice avec la collaboration de Françoise Laurent, écrivain, qui anime régulièrement ce genre d'atelier. Elle mise à part, Tenues blanches pour Azur-Ville est la première expérience de rédaction pour toutes les co-auteures.
C'est un écrit de qualité très touchant par ses accents de vérité.
Titres écrits par Françoise Laurent parus au Ricochet :

Terre et Orange avec des jeunes de Vallauris / Golfe Juan. 9782911013966 ; 10 euros ; 21 x 30 cm ; 40 pages.
Une dent contre les fraises 9782911013294 ; 10 euros ; 14 x 20,5 cm ; 144 pages.
Entre chienne et louve  9782911013010 ; 12 euros ; 14 x 20,5 cm ; 144 pages.
13, rue Saltalamacchia (roman collectif) 9782911013089 ; 17 euros ; 14 x 20,5 cm ; 240 p.
13, cours des chevaliers du mail (roman collectif) 9782911013140 ; 17 euros ; 14 x 20,5 cm ; 256 p.
Repost 0
Published by Marenka Ledoux - dans Ateliers d'Ecriture
commenter cet article
13 décembre 2006 3 13 /12 /décembre /2006 12:36
Auteur : Françoise Laurent
Photos : Franck Terlin
Beau Livre

Terre et orange
10 euros
21 x 30 cm
40 pages
ISBN : 978-2-911013-96-4
EAN : 9782911013966


Une rencontre magique entre les enfants et l'argile



A Vallauris / Golfe Juan poussent les bigaradiers, ces arbres producteurs d'oranges amères. Vallauris est aussi une terre argileuse, avec sa tradition de poterie.

Des enfants de Vallauris, depuis la maternelle jusqu'au collège ont travaillé avec des céramistes et des potiers, d'où est née une exposition baptisée Terre et Orange, en hommage à ces deux productions locales. Françoise Laurent, écrivain, a suivi ces enfants depuis leur rencontre avec l'argile jusqu'à la mise en place de l'exposition. Elle a écrit ce livre, aidée par les enfants, parfois malgré eux, en reprenant leurs expressions d'émerveillement : “Regarde ! Si je mets mon doigt dedans, le trou, il reste !”, ou leurs explications très sérieuses, avec le langage technique approprié concernant la méthode de fabrication de leurs œuvres : "J’ai étalé de la barbotine [mélange d’eau et d’argile] sur le tour du disque, puis j’ai guilloché [strié] le disque de terre et un colombin. [boudin de terre]." Evidemment le ton change lorsque l'on a affaire à un grand dadais du collège qui fait mine de ne rien prendre au sérieux, et surtout pas ce qu'il fait en classe, même si finalement le totem qu'ils créent ensemble, lui et ses camarades, lui plaît beaucoup.

Franck Terlin, de son côté, a photographié l'expérience. Il n'a pas fait de tri dans ses sujets, et l'on voit les masques naïfs façonnés par les touts-petits côtoyer les œuvres d'art de Marc Piano, sculpteur et potier professionnel. Mais celles-ci restent très minoritaires, car l'important de ce livre reste le travail des enfants.


L'AUTEUR / Françoise Laurent aime faire partager son métier d'écrivain. Elle participe régulièrement à des écritures collectives. Elle a publié au Ricochet des ouvrages collectifs, d'autres rédigés en ateliers d'écriture, et deux toute seule.
Titres parus au Ricochet :
•    Tenues blanches pour Azur-Ville 9782911013973 ; 10 euros ; 14 x 20,5 cm ; 168 pages.
•    Une dent contre les fraises 9782911013294 ; 10 euros ; 14 x 20,5 cm ; 144 pages.
•    Entre chienne et louve  9782911013010 ; 12 euros ; 14 x 20,5 cm ; 144 pages.
•    13, rue Saltalamacchia (roman collectif) 9782911013089 ; 17 euros ; 14 x 20,5 cm ; 240 pages.
•    13, cours des chevaliers du mail (roman collectif) 9782911013140 ; 17 euros ; 14 x 20,5 cm ; 256 pages.

Repost 0
Published by Marenka Ledoux - dans Ateliers d'Ecriture
commenter cet article